Nos champs d'intervention

Nos premières missions visaient à intégrer la question des usages et des usagers dans les programmes de réhabilitation du logement social, au début des années quatre-vingt. Depuis, nos champs d’intervention en lien au logement et à l’habitat se sont élargis. Ainsi, ces dix dernières années, nous avons pu étudier le logement social, ses modalités de gestion, ainsi que les modes d’habiter et les trajectoires résidentielles des habitants, dans différents cadres et contextes

 

De façon complémentaire, nous menons des études sur le parc privé ancien, en particulier sur ses segments les plus précaires et fragilisés, dans le cadre d’études nationales de politiques publiques visant à résorber la précarité énergétique, l’habitat indigne et insalubre ou encore, les risques d’incendies dans le parc privé ancien.

Nous travaillons aussi sur le logement dédié, aux jeunes, aux seniors, aux personnes en situation de pauvreté, ainsi qu'aux nouvelles manières de concevoir l'habitat et la ville, par l'étude de maitrises d'usages ou d'habitat participatif

Quelle que soit la politique publique étudiée, nous nourrissons un intérêt particulier et une expertise de longue haleine sur les questions d'égalité, dans l'accès aux droits et aux services, et de lutte contre les discriminations - sur leurs modes de structuration et leurs effets.

Nous avons d'ores et déjà abordé ces questions à travers l'égalité entre hommes et femmes, entre groupes sociaux, entre étrangers et Français, entre territoires (ruraux/urbains; quartiers prioritaires/autres quartiers; etc.), entre classes d'âge que ce soit dans l'accès à l'information, à l'emploi, au logement, à la citoyenneté. 

Enfin, nous avons réalisé de nombreux travaux sur les questions liées à la migration et aux migrations, qu'elles relèvent des politiques d'accueil, des trajectoires migratoires, des politiques de logement, des politiques mémorielles, etc.