Les entretiens semi-directifs

 

 

 

L’entretien semi-directif est une méthode compréhensive, qui est mobilisée pour recueillir les pratiques, les opinions et les attentes des individus par rapport à l'objet étudié, en ne les enfermant pas dans les grilles de lectures ou les hypothèses de l'enquêteur. Il donne à entendre et à comprendre les mots, les catégories de classement, mais aussi les liens entre les évènements faisant sens pour les enquêtés. Cette méthode permet une analyse micro-sociologique et compréhensive rendant compte de la complexité des objets étudiés et de la diversité de leur appréhension par les individus, selon leur parcours et leurs caractéristiques sociales, professionnelles, sexuelles, etc.

 

Nous adaptons la forme de l'entretien aux objectifs de nos missions. Plus l'objectif de la mission est opérationnel, plus nous provoquons une expression organisée chez les personnes interviewées, en abordant avec elles des thèmes directement liés aux objectifs des études et en les croisant avec leurs caractéristiques dans le jeu d'acteurs étudiés ( exemple: statut dans la hiérarchie d'une organisation). A l'inverse, lorsque l'objectif de la mission est davantage axé sur la connaissance et la compréhension, les entretiens sont moins directifs : ils permettent d'approfondir l'ensemble des pans de la vie de l'enquêté et de le laisser exprimer les liens qu'il tisse entre eux.

Nous sommes par ailleurs attentifs à adapter notre posture pour faciliter la parole de chacun ; pour que chacun se sente autorisé/légitime à se raconter. Nous avons d'ores et déjà mené des entretiens auprès d'enquêtés très différents : élus, directeurs d'institutions et de services, professionnels aux rôles/statuts variés, syndicats, militants associatifs, ménages du logement social et du logement privé, publics de l'insertion, réfugiés et immigrés, habitants de l'habitat insalubre, etc.